Montages des mouches artificielles / DIY

La passion du montage des mouches artificielles qui peut être élevée au rang de création artistique dépasse, pour certains moucheurs, le plaisir seul de la pêche.

Ainsi la pêche à la mouche allie plaisirs d’extérieur et plaisirs d’intérieur en occupant très largement vos longues soirée d’hiver (et pas que les soirées d’hiver…).

D’une manière générale, qu’on se le dise et même si c’est une évidence, une bonne mouche est un mouche à laquelle on croit et qui prend du poisson. Le plaisir est évidemment décuplé lorsqu’elle est confectionnée par soi-même (Do It Yourself) .

Ainsi, il est préférable d’être très méfiant par rapport aux artificielles qui flattent l’œil du pêcheur. Je préfère largement utiliser une mouche d’ensemble très « moche » visuellement et prendre de belles truites plutôt que de choisir une très belle mouche, souvent achetée dans le commerce à un prix élevé au début de son apprentissage: j’en possède également dans mes boites qui n’ont jamais vu l’eau, comme c’est certainement le cas pour beaucoup de pêcheurs et  qui ne leurreront jamais aucun poisson.

Au Tenkara, certains pêcheurs japonais ne pêchent qu’avec deux mouches durant toute leur saison (voire une seule pour les puristes).

Ce sont des mouches d’ensemble qui n’imitent pas un insecte particulier. Il s’agit de mouches incitatives (au contraire des mouches imitatives) :

Amanokébari : une mouche au corps gris avec des hackles de grouse et un montage avancé

Ishigaki Kébari : elle a un corps en dubbing  de lièvre noir et une plume de coq noir (ou éventuellement des plumes très souples d’étourneaux) toutnée vers l’avant, en montage avancé.

Ce style de montage avancé s’appelle le Sakasa. Il comprend un hackle mou qui est présenté sous la forme d’un cône orienté vers l’avant de l’hameçon. Les hackles peuvent être également montés à l’envers pour renforcer cet effet. Les hackles se trouvent ainsi face au courant et vibrent sous l’impulsion de ce dernier au lieu de se retrouver plaqué contre le corps de l’artificielle. Le corps est généralement constitué de herl de paon.

Il est également possible de monter sa mouche, dans le sens inverse que celui retenu habituellement, en mettant l’oeillet de l’hameçon dans les mors de l’étau et en enroulant son fil de montage de l’avant vers l’arrière et en finissant à la courbure avec un whip finish.

Certains modèles de la maison « Mouches DEVAUX » sont montés dans l’esprit des Kébaris japonaises (je pense notamment à la fameuse AK4) même  si je suis certain que leur créateur, Mémé DEVAUX, dans son Jura natal, n’avait jamais eu connaissance, lorsqu’il l’a inventé en France, de ces montages avancés japonais qui existaient depuis plusieurs siècles !

La fameuse AK4 de Mémé DEVAUX qui a fait tant de « ravages » sur de nombreuses rivières et pas seulement françaises.

Lorsqu’on monte une artificielle, il faut viser le juste équilibre entre ni trop, ni trop peu de matériaux sur le corps de l’hameçon afin de la transformer en une imitation d’insecte léger et fragile grâce à une répartition mesurée de plumes, de poils et de soie de montage.

Ma boite à mouches « idéale » est composée d’une vingtaine d’artificielles déclinées en trois tailles d’hameçons. Bien que l’exercice ne soit pas forcément très simple à réaliser, je vais essayer de vous proposer une sélection d’artificielles avec lesquelles je pêche tout au long de la saison.

La première partie sera consacrée aux mouches sèches (dry fly), la deuxième vous présentera une sélection de mouches noyées (wet fly) que j’utilise, parfois depuis de nombreuses années, et que j’ai adaptées ou parfois créées. Merci de bien vouloir cliquer sur le lien suivant: https://tenkaraworld.com/modèles-préférés/

La pêche en noyée est « ma spécialité » surtout en début de saison dans la mesure où, de l’ouverture à la fermeture, je ne pêche (et depuis désormais de très nombreuses années) exclusivement qu’à la mouche.

Des rubriques seront également consacrées aux nymphes et aux streamers.

Mon ambition sera également de vous initier ultérieurement aux joies du montage des artificielles  grâce à des vidéos que je réaliserai.  A suivre…

Eric Le Rest

Cet article peut également vous intéresser : https://tenkaraworld.com/modeles-preferes/