Foire aux questions

Vous trouverez, dans cette rubrique, une foire aux principales questions qui me sont posées régulièrement par d’autres pêcheurs à la mouche, débutants ou non.

Tout d’abord, n’hésitez pas à compléter cette FAQ.

Ensuite, vous pouvez me transmettre vos suggestions et/ou à me poser toutes les questions auxquelles je me ferai un plaisir de vous répondre.

Rien de plus frustrant que de casser sur une grosse truite à cause d’un problème de solidité de son bas de ligne !

Lorsque vous réalisez vos nœuds, je vous conseille vivement de déposer un peu de salive sur le nylon avant de procéder au serrage.

Cette opération pour améliore la glisse et permet d’obtenir un meilleur positionnement du fil.

Il est préférable de ne pas couper le nylon au raz des nœuds mais de laisser dépasser un millimètre de fil de part et d’autre du nœud.

Ainsi, vous conserverez une petite marge de manœuvre en cas de forte tension sur votre bas de ligne.

Vous pouvez également conforter vos nœuds avec une toute petite goutte de colle cyanolite notamment lorsque les nylons ont un diamètre très différent.

Quand la rivière « bouillonne » littéralement lors d’une éclosion massive d’éphémères, la tendance naturelle consiste à rechercher à pêcher, tous azimuts, toutes les truites en activité.

Il faut absolument éviter de partir dans tous les sens. Cela serait totalement contreproductif, ne donnerait souvent aucun résultat.

Ainsi, il convient d’éviter de provoquer des réactions en chaine sur les poissons qui se calent ou qui fuient alors qu’ils étaient pourtant bien disposés !

Au contraire, il faut profiter pleinement de ces moments magiques peu fréquents et qui ne durent pas très longtemps.

Il convient donc de se concentrer sur un premier poisson dont la taille nous parait intéressante (en fonction de la forme, de la dimension et de la fréquences des gobages) puis, en cas d’échec, de passer au poisson suivant.

Vous multiplierez ainsi vos chances de réussite !

  • I love what you guys are up too. Such clever work and reporting!
    Keep up the awesome works guys I’ve incorporated you guys to my personal blogroll.

  • You are my inhalation, I have few blogs and
    occasionally run out from brand :).

  • Hello! I’ve been reading your site for a long time now and finally got the courage to go ahead and give you a shout out from New Caney Tx!
    Just wanted to mention keep up the excellent work!

  • Comment on this FAQ

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Il est très important de remplir correctement le moulinet que vous utilisez pour pêcher à la mouche “classique” * pour les raisons suivantes:

    • obtenir un bon déroulement de la soie lors de l’action de pêche et un bon écoulement du backing en cas de rush d’un gros poisson

     

    • éviter que la soie se mette en tirebouchon lorsqu’elle est rangée en spires trop serrées

     

    • parfaire l’équilibre entre la canne et le moulinet et donc de faciliter les lancers

    Pour ce faire, commencez à remplir votre moulinet vide par la pointe de votre bas de ligne (à l’inverse de ce que nous avons tendance spontanément à faire), puis par la soie et enfin par le backing.

    Il convient de laisser un espace d’environ 5 millimètres entre la fin du backing et le bord du moulinet (ni trop, ni trop peu).

    Une fois que cette opération est terminée, il suffit de couper le backing au bon endroit, de dérouler les différentes couches installée sur votre moulinet en évitant d’emmêler le tout et de procéder à un nouvel enroulement sur le moulinet dans le sens inverse que celui réalisé précédemment (c’est à dire en commençant par le backing).

    *Je vous rappelle que la pêche au Tenkara vous exonère de l’utilisation d’un moulinet, ce qui renforce les sensations et allège considérablement le poids de votre matériel et vos contraintes…

    Comment on this FAQ

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Les rayons du soleil et les UV dégradent la qualité des nylons que vous utilisez pour confectionner vos bas de ligne et vos pointes:

    • les nylons, sous l’action de la lumière, vieillissent prématurément. Ils sont photosensibles.

     

    • les UV entrainent une perte de résistance du nylon ce qui peut entrainer des casses sur de très beaux poissons avec la grande frustration qui les accompagne.

     

    • la lumière provoque également une perte d’élasticité de vos bas de ligne

    Il convient donc de protéger, dans son gilet et à l’abri de la lumière, ses bobines de fil ou, lorsque vous souhaitez les avoir à portée de main sur un porte bobines, de les entourer avec des chouchous (les mêmes que ceux qui sont utilisés pour confectionner des coiffures).

    Comment on this FAQ

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Sur les rivières couvertes par une végétation dense, les poissons ne voient pas très souvent passer des éphémères au dessus de leur poste.

    Ils sont donc souvent plus mordeurs.

    En effet, ils font moins les difficiles que leurs congénères qui évoluent dans des rivières plus aérées avec des éclosions nombreuses et variées tout au long de l’année.

    Les palmers (voir le modèle de Kébari ci-dessus) sont incontestablement les mouches à choisir prioritairement dans ces endroits encombrés par une végétation importantes:

    • ils constituent des artificielles d’ensemble imitant plusieurs types d’insectes aussi bien les terrestres (comme par exemple les chenilles lorsque les montages sont de couleur verte) que les éphémères qui agitent leurs ailes à la surface de l’eau.
    • les hackles sont répartis sur l’ensemble de la hampe de l’hameçon. Ils évitent ainsi que la pointe de ce derniers se plante dans le feuillage, en rebondissant plus aisément à surface des feuilles.

    Comment on this FAQ

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Après chaque partie de pêche, il convient d’enlever la graisse que vous avez apposée sur les artificielles utilisées.

    Ainsi,  elles retrouvent leur aspect initial.

    La solution est très simple:

    – faites bouillir (à gros bouillons) de l’eau pure dans une casserole

    – agitez au dessus de la vapeur d’eau vos mouches que vous tiendrez dans une pince pour ne pas vous bruler.

    Le principe recherché est le même que lorsque vous faites un sauna pour vous débarrasser de vos toxines et/ou de vos excédents de lipides.

    Comment on this FAQ

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Lorsque vous faites du wading, il convient de respecter un certain nombre de règles afin de ne pas caler ou de faire fuir irrémédiablement les poissons car ils détectent très facilement la moindre vibration suspecte provoquée par les déplacements des pêcheurs dans l’eau:

    • vous devez rentrer dans l’eau avec excessivement de précautions car de nombreuses truites sont positionnées auprès des berges. En fuyant, elles peuvent traverser l’intégralité de la rivière et alerter leurs congénères.

     

    • restez régulièrement sans bouger en faisant le “héron” et observez ce qui se passe à la surface de la rivière ou l’activité sous la surface.

     

    • avancez par toutes petites enjambées, lentement, en déposant doucement vos chaussures sur le fond de la rivière, à la manière des sioux approchant leurs proies afin d’émettre le moins d’ondes possibles.

     

    • attendez quelques secondes avant de commencer à armer votre fouet pour laisser tomber la vigilance des poissons

    Comment on this FAQ

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Les types de gobages à la surface de l’eau permettent d’identifier le stade d’éclosion des éphémères qui intéressent les poissons en activité :

    • lorsque les gobages sont discrets (sous forme d’aspiration ou de goutte d’eau), les truites prennent la plupart du temps des insectes au stade émergent. Ces derniers essayent de gagner la surface de l’eau pour éclore (voir la photographie ci-dessous). Il convient, dans ce cas, d’utiliser des artificielles qui flottent très bas, voire juste en dessous de la pellicule de l’eau. Parfois, les poissons sont également intéressés par des retombées de fourmis ou des éphémères morts (spents). Dans tous les cas de figure, il faut observer préalablement les insectes qui dérivent à la surface de la rivière pour choisir dans sa boite le type d’artificielle à utiliser ainsi que sa taille et sa couleur.

    • lorsque les gobages sont bruyants et que les poissons sautent en dehors de l’eau, cela signifie que l’éphémère est déjà sorti de l’eau (il a donc quitté le stade émergent). Ainsi, nos partenaires doivent se précipiter pour s’en emparer et se nourrir. Dans ce cas, vous devez utiliser des imitations d’imagos.

    Pour plus d’information au sujet du cycle de vie des éphémères, vous pouvez utilement cliquer sur le lien suivant: https://tenkaraworld.com/entomologie/

    Comment on this FAQ

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

     

    Rien de plus désagréable, lorsque vous êtes au milieu d’une rivière dans l’élément liquide jusqu’à la taille d’avoir des waders qui prennent l’eau (surtout quand cette dernière est très froide).

    Ces micro trous peuvent être provoqués par l’usure, par les hameçons qui ont la mauvaise idée de se planter dans votre pantalon imperméable ou par les ronces qui se trouvent en travers de votre chemin lorsque vous évoluez sur les berges des rivières.

    Il existe un moyen simple et efficace de repérer ces micro trous afin de les réparer avec  une colle “UV Waders Repair” qui formera un film polymer flexible et transparent sous l’action des rayons du soleil ou, plus rapidement, d’une lampe UV: mettez vous dans un endroit obscur et passez une lampe puissante (à LED par exemple) à l’intérieur de vos waders. La lumière de la lampe traversera la texture des waders là où se situent les trous à réparer.

    Il suffit de les marquer au crayon et de faire le nécessaire lorsque vous êtes revenu à la lumière.

    Comment on this FAQ

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    D’une manière générale, il convient d’éviter le dragage de vos mouches sèches à la surface de l’eau.

    En effet, cela peut entrainer la fuite irrémédiable de nos partenaires.

    Toutefois, le dragage volontaire des artificielles peut s’avérer être une technique redoutable pour déclencher l’intérêt des truites.

    C’est la cas, lorsque les sedges sont en activité et cherchent à rejoindre les berges en laissant un grand sillage à la surface de la rivière.

    Dans ce cas précis, je vous conseille, après avoir graissé correctement vos imitations, de les lancer au milieu de la rivière vers l’aval.

    Puis, il faut procéder à de légères animations en faisant dériver votre sedge sous l’action du courant vers la berge.

    Généralement, c’est imparable et les touches sont violentes.

    Pour plus d’informations au sujet des sedges (tricoptères) merci de bien vouloir cliquer sur le lien suivant : https://tenkaraworld.com/entomologie/

  • Comment on this FAQ

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Avant d’effectuer votre premier lancer vers un poisson en activité, je vous conseille :

    – de tremper votre nymphe ou votre noyée dans l’eau de la rivière

    – encore mieux, de l’humecter avec votre salive.

    Vos nymphes ou vos mouches noyées rentreront ainsi plus facilement dans l’élément liquide.

    Elles descendront plus rapidement à la bonne profondeur de pêche grâce à leur densité renforcée.

    Cette humidification vous permettra également de vérifier la couleur de vos artificielles qui change souvent au contact de l’eau.

    Vous pourrez ainsi mieux choisir des couleurs qui se rapprochent de celles des éphémères que vous observez sur la rivière et qui intéressent les poissons.

    Comment on this FAQ

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Je vous rappelle qu’une soie DT est une soie double fuseau (Double Taper) dont les deux extrémités sont en forme de queue de rat.

    Cette soie est donc réversible: lorsqu’une extrémité est usée, il suffit de la retourner dans votre moulinet pour bénéficier de l’autre extrémité qui est toute neuve.

    Ainsi, vous multipliez par deux la durée de vie de votre soie.

    De même, lorsque que les deux extrémités sont usées, vous pouvez les couper et transformer votre soie en WF (fuseau décentré – Weight Forward) que vous pourrez utiliser avec bonheur sur les petites rivières.

    Si vous souhaitez en savoir plus sur les soies, cliquez ici: https://tenkaraworld.com/les-differents-modeles-de-soies/

    Comment on this FAQ

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Il convient toujours de traverser une rivière en se positionnant de profil par rapport au sens du courant et, dans la mesure du possible , de réaliser ce trajet de l’amont de la rivière vers l’aval.

    Lorsque le courant est très soutenu et si vous vous avisiez à traverser face à lui , vous risqueriez, compte tenu de la surface que vous exposez à la force des eaux, de vous faire emporter par ces dernières ce qui est toujours très dangereux.

    Si pour une raison ou pour une autre, vous décidiez de renoncer à traverser après avoir parcouru quelques mètres dans la rivière, ne faites jamais demi tour au niveau du point atteint pour ne pas vous exposer durant quelques secondes au courant. Revenez simplement sur vos pas, en marche arrière.

    Il m’est arrivé une fois de ne pas respecter ce principe sur La Loue en début de saison: au milieu de la rivière, je sentais les graviers fuir sous les semelles de mes waders tellement le courant était important. J’ai voulu faire un demi tour et j’ai été emporté par un débit d’eau très soutenu,  sur quelques dizaines de mètres.

    Outre le fait qu’il n’est jamais très agréable de prendre un bain forcé lorsque l’eau est à quelques degrés au dessus de zéro, je m’en suis sorti en me raccrochant à la branche d’un arbre positionnée horizontalement au dessus de l’eau… Je me suis promis de ne plus jamais refaire cette erreur qui aurait pu m’être fatale.

    Comment on this FAQ

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Il convient de choisir des vêtements avec des couleurs ternes, si possible dans des tons sombres non contrastés afin de ne pas attirer la vigilance des poissons sauvages qui sont toujours très méfiants.

    Or, plus le moucheur se fond dans le milieu naturel et plus les truites sont approchables et donc vulnérables.

    Il faut également éviter, lorsqu’il y a du soleil, de porter des objets métalliques qui peuvent émettre un reflet précipitant la fuite irrémédiables des poissons pour plusieurs heures.

    Comment on this FAQ

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Durant les périodes de grosses chaleurs et de temps très clair, il est, bien évidemment, possible de continuer à pêcher à la mouche.

    Vous pouvez même prendre des poissons dans des endroits où vous n’imaginez pas nativement qu’ils se trouvent.

    En effet les truites, durant ces périodes, changent leurs comportements et leurs habitudes.

    Elles se positionnent régulièrement le long des bordures de la rivière.

    Là où la profondeur de l’eau est faible et, le plus souvent, à l’ombre des arbres situés sur les berges.

    Des lunettes équipées des verres polarisants facilitent grandement la visualisation des poissons en activité.

    Comment on this FAQ

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Le coup du soir (c’est à dire le moment où le soleil est couché depuis parfois longtemps et juste avant qu’il fasse totalement nuit) est souvent un moment magique pour les moucheurs.

    C’est à ce moment précis que les grosses truites sont régulièrement de sortie.

    Ne vous positionnez pas immédiatement dans la rivière car les grosses truites ne se mettent pas immédiatement en activité.

    Seules plus jeunes gobent au début du coup du soir.

    Pour ce faire, je vous conseille d’entrer dans l’eau au dernier moment.

    Une demi heure avant l’heure légale de la fin de la pêche me parait parfait.

    Ainsi, ce timing permet d’éviter de faire fuir irrémédiablement les gros sujets.

    Comment on this FAQ

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Je vous conseille vivement d’utiliser des mouches montées avec des plumes de cul de canard.

    En effet, le CDC n’offre pratiquement aucune résistance au vent ce qui permet d’éviter de vriller les bas de ligne qui seraient ainsi à changer.

    Vos artificielles, lorsqu’elles sont à la surface de l’eau, “prennent vie” car le CDC vibrionne sous l’action du vent ce qui renforce encore leur attractivité.

    Comment on this FAQ

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Il est largement préférable d’utiliser la flamme d’un briquet pour raccourcir comme on le souhaite la dimension des hackles sous la hampe de l’hameçon plutôt que de les tailler avec une paire de ciseaux.

    Ainsi vous n’altérerez pas la flottaison de vos mouches à la surface de l’eau.

    Comment on this FAQ

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Les mouches montées avec des plumes de cul de canard présentent, nativement, une excellente flottaison à la surface de l’eau.

    En effet, elles sont naturellement graissées.

    Les puristes vous diront donc qu’il n’est pas utile de leur rajouter la moindre graisse.

    Cela diminuerait même l’attractivité de l’artificielle.

    Pour ma part, je rajoute tout de même un soupçon de graisse naturelle de canard.

    J’ai pris soin de bien l’étaler préalablement entre mes doigts.

    J’insiste sur le fait que la dose à utiliser doit être infime.

    Comment on this FAQ

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Je vous conseille effectivement de dégraisser vos bas de ligne afin que ces derniers restent discrets lorsque vous déposez votre artificielle à la surface de l’eau.

    Pour ce faire, il existe des produits vendus dans le commerce.

    Vous pouvez également employer une solution composée d’argile et de liquide vaisselle. Si vous n’avez rien sous la main, vous pouvez utiliser votre salive qui fera également l’affaire.

    Comment on this FAQ

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

     

    Après une partie de pêche, surtout en été, les waders sont humides à l’intérieur à cause de la transpiration et, bien entendu, à l’extérieur dans la mesure où vous êtes rentrés dans l’eau. Or, rien n’est plus désagréable que de réenfiler des waders dont l’intérieur est humide.

    Pour les sécher de façon efficace, il suffit de les suspendre et de positionner un ventilateur qui souffle à l’intérieur de l’air à la température ambiante ou, encore mieux, d’utiliser un sèche cheveux en orientant le souffle d’air vers le haut.

    Comment on this FAQ

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Load More

    Pêcher à la mouche tout simplement

    Translate »