La pêche en sèche vers l’aval

La régle générale veut que l’on pêche en sèche vers l’amont. Or, la pêche vers l’aval peut aussi être très productive

Lorsqu’on se situe, en wading, au milieu d’une grande rivière, avec de l’eau au dessus de la taille, il peut être très intéressant de pêcher vers aval.

C’est le cas, notamment, lorsque des poissons de taille intéressante se mettent à goder à une dizaine de mètres en dessous de l’endroit où vous vous trouvez dans la rivière.

La pêche en aval permet, dans tous les cas de figure, de faire passer sa mouche avant son bas de ligne et sa soie. Ainsi le poisson en activité ne pourra pas être effrayé par un corps étranger qui lui passe au dessus de la tête avant votre imitation. Les moucheurs qui recherchent les ombres pratiquent souvent cette technique pour éviter d’effaroucher ce poisson fantasque.

Toutefois, vous devez connaître quelques « ficelles » utiles avant de pouvoir utiliser cette technique de façon concluante.

Comment éviter le dragage en pratiquant la pêche vers l’aval ?

Afin d’éviter le problème du dragage, il convient de poser sa soie en zigzag à la surface de l’eau. Ainsi, le courant « avale » les courbes de votre soie pendant que votre artificielle continue une descente tout à fait normale, sous l’action du courant, vers le cône de vision du poisson en activité.

A signaler que le posé en zigzag s’obtient, lors du shoot avant, en donnant à sa canne un mouvement horizontal, latéralement de gauche à droite, avant que sa soie s’étale à la surface de l’eau.

Quid de cette technique au Tenkara ?

A signaler que ce genre de problème n’existe pas au Tenkara dans la mesure où nous pêchons canne haute, bras tendu. Il suffit donc d’abaisser la canne au même rythme que le courant pour limiter considérablement le dragage. Ne pas oublier également les différentes technique d’animation décrites dans l’article suivant : https://tenkaraworld.com/quelle-technique-de-peche-utiliser-au-tenkara/

Utilisez les lancers courbes dans le cadre de la pêche vers l’aval

Avec un matériel à la mouche classique et en présence de plusieurs veines d’eau, les choses peuvent se compliquer. Vous devrez alors pratiquer des lancers courbes.

Pour ce faire, vous rabattrez votre canne, lors du lancer final, vers l’amont ou vers l’aval en fonction de la situation liée au courant intermédiaire qui se trouve devant vous. Le ventre de la soie obtenu permet une dérive correcte lors de la résorption du ventre créé.

A signaler que des mendings peuvent être pratiqués pour corriger les éventuelles erreurs que vous auriez pu commettre.

Au sujet de l’art des mendings, merci de bien vouloir vous reporter à l’article suivant: https://tenkaraworld.com/maitrise-lart-du-mending-pour-de-meilleures-derives/

Comme c’est souvent le cas, ce sont la pratique et l’entraînement qui permettent de maîtriser cette intéressantetechnique du lancer aval.

Eric Le Rest