Matériaux utilisés pour le Fly Tying

Pour le Fly tying, les matériaux utilisés pour le montage des Kébaris (nom que les japonais donnent à leurs mouches artificielles traditionnelles) sont relativement classiques.

Ainsi, dans le cadre du Fly tying  nous utilisons des poils de lièvre, de taupe, d’écureuil,… et plumes de toutes les sortes avec des hackles souples.

En matière de plumes, celles de collerette de perdrix, de grouses ou de paons sont particulièrement utilisées.

Elles présentent une texture idéale, plutôt molle, qui vibre dans les courants.

En ce qui concerne les corps des Kébaris, je suis adepte des matériaux plus modernes.

Ainsi, je les emploie pour exciter la curiosité et l’agressivité des poissons (krystal flash, antron, vinyl rib,…).

En fait, au niveau des corps des artificielles, j’avoue avoir une préférence pour les dubbings aérés cerclés de tinsels ou de cuivre.

De plus pour les mouches noyées, j’utilise des perles de couleur enfilées sur le corps de l’hameçon.

Elles permettent, en fonction de leur poids, de faire couler l’artificielle au niveau escompté.

Par ailleurs, à signaler que les Japonais utiisent beaucoup au niveau du Fly tying les dubbings de fibres de fougères.

Il s’agit de la  Zenmai “Osmunda Nipponica” pour créer des corps à l’aspect translucide. Une fois qu’ils sont mouillés, cela donne un très bel effet.

Pour conclure, essayer cette fougère japonaise, c’est l’adopter…

Eric Le Rest

Cet article peut également vous intéresser : https://tenkaraworld.com/montages-diy-do-it-yourself/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *