Mes objectifs

– De la qualité de l’eau :

Comme les autres pêcheurs, je suis un des premiers témoins de la santé des cours d’eau.

Or, l’eau qui coule dans nos rivières et dans laquelle nagent les poissons est celle avec laquelle nous nous lavons. C’est également celle que nous buvons.

Ainsi, je souhaite donc dans l’intérêt général :

  • lutter contre la dégradation et la pollution des rivières sous toutes leurs formes
  • protéger notre patrimoine piscicole et les milieux aquatiques
  • préserver la qualité de l’eau et promouvoir le développement durable (environnement, économique et social).

Donc, plus nous serons de pêcheurs au bord de l’eau, plus notre communauté sera active et fédérée et plus nous pourrons jouer notre rôle de vigies, de surveillants  du milieu aquatique et de lanceurs d’alerte.

– De l’image de la pêche et des pêcheurs :

Je suis très motivé pour faire évoluer l’image de la pratique de la pêche. Elle est trop souvent considérée comme peu dynamique et n’offrant pas suffisamment d’action.

Ainsi, il faut, qu’ensemble, nous parvenions à dépasser l’image “ringarde” du pêcheur. Nous devrions, désormais, être pleinement considéré comme des sportifs respectables et responsables.

Mon plus grand souhait : partager avec vous un mode de vie autant qu’une esthétique et développer une image positive de l’activité pêche à la mouche – et notamment au Tenkara – liée à la nature, à la détente et au calme.

– De la simplicité et de l’efficacité du Tenkara :

Il faut également que nous parvenions ensemble à démystifier un point : la pêche n’est pas un loisir contraignant (beaucoup pensent qu’il faut se lever tôt) et exigeant une certaine maîtrise technique.

La pratique du Tenkara est très simple, efficace et agréable. Les rivières sont magnifiques, les eaux sont non stagnantes.

Pour les plus profanes,  “il n’y a pas de vers ou d’insectes à accrocher à un hameçon”, … .

Prenons le cas de ceux qui se lèvent tard,  il faut que vous sachiez que je prends beaucoup de poissons sur le coup de midi. Il s’agit des heures les plus chaudes,  lorsque le soleil est au zénith, surtout en début de saison. Les fameux « coups du soir », réservent également des moments qui peuvent être fabuleux.

– De la valorisation économique des territoires:

En fait, j’ai la volonté de contribuer au développement économique d’un loisir de qualité, accessible au plus grand nombre.

Nous participons ainsi à la revitalisation, à la valorisation et au renforcement de l’image de territoires parfois injustement oubliés.

– De la féminisation de la pêche à la mouche :

Je souhaite ardemment contribuer à ouvrir plus largement la pêche aux femmes, comme c’est déjà le cas aux Etats Unis.

Vous pouvez jeter un œil à la galerie des photos Pinterest “Pêche à la mouche au féminin” qui prouve l’engouement de ce sport outre Atlantique.

Or, tout ce qui se passe aux USA arrive, avec un temps de décalage, à s’implanter en Europe…

– De la transmission aux jeunes :

Faire connaître un milieu privilégié pour transmettre aux enfants des valeurs saines.

Ainsi, je souhaite leur faire découvrir la nature et promouvoir un loisir populaire, au sens de ce “qui plait au plus grand nombre”, accessible à tous et qui peut être pratiqué en solitaire ou en groupe.

Je souhaite également contribuer au renouvellement d’une population de moucheurs qui vieillit et qui peine à trouver la “relève”.

In fine, participer à la lutte contre l’érosion du nombre de pêcheurs (baisse de 500.000 pêcheurs en 10 ans) en favorisant  l’initiation des jeunes à la pratique (engouement formidable des plus jeunes pour cette pratique de la pêche en général et de la pêche à la mouche en particulier) ainsi sera assurée la promotion du loisir pêche.

– De l’ouverture aux non pêcheurs :

Je désire également contribuer à renforcer l’image positive que les non pêcheurs ont de la pêche :

  • un environnement naturel agréable (calme, non pollué, vierge, spacieux,…),
  • l’aventure,
  • la quête d’un lieu de paradis,
  • le bien-être,
  • la quiétude,
  • une pratique sportive de haute technicité,
  • la relation à un membre de la famille,
  • un moment de sociabilité familiale,
  • une occasion de convivialité.

Voilà toutes les promesses que je souhaite vous offrir et tous les sujets que vous pourrez trouver à l’avenir sur mon site Tenkaraworld.com.

En synthèse, je souhaite vous aider à maitriser la technique du Tenkara et à monter en puissance au fil de votre apprentissage et/ou de votre perfectionnement.

Eric Le Rest.

Cet article peut également vous intéresser : https://tenkaraworld.com/poissons/

Pêcher à la mouche tout simplement

Translate »