Précautions

Au regard des multiples avantages que procure la pêche au Tenkara, il convient toutefois d’attirer l’attention des pêcheurs à la mouche sur un nombre limité de précautions à prendre et d’erreurs à ne pas commettre:

– D’une manière générale, comme avec tout matériel de pêche, il convient d’être soigneux (à fin d’une partie de pêche, on doit, selon un principe de base cher aux « vieilles gaules »: s’occuper prioritairement de son matériel et le ranger avant de « s’occuper du bonhomme »). Ce principe s’applique particulièrement au Tenkara car la canne est fragile (le carbone mal manipulé peut casser comme du crystal). Il convient donc de la protéger des chocs en faisant très attention à l’endroit où on la pose. L’idéal étant de la ranger, sans délai, d’abord dans son étui en tissu puis dans son tube de protection en plastique ou en aluminium.

– Comme le savent tous les pêcheurs, les cannes en carbone sont d’excellents conducteurs électriques. Compte tenu de la taille des cannes Tenkara particulièrement importante, il faut redoubler de vigilance en passant sous une ligne électrique et, à plus forte raison, sous une ligne à haute tension (l’idéal étant de replier sa canne et surtout de ne pas la porter verticalement afin d’éviter de générer un arc électrique qui pourrait électrocuter le pêcheur).

De la même manière, lorsque l’orage couve et que vous sentez que la foudre peut tomber d’un moment à l’autre, il est préférable, sans délai, de replier sa canne sur toute sa longueur et d’interrompre sa partie de pêche afin de se mettre à l’abri même si c’est souvent un moment privilégié pour les gobages.

– La technique du Tenkara est plutôt adaptée aux petites ou moyennes rivières. En effet, la longueur de la ligne est limitée à une douzaine de mètres maximum (ce qui est largement suffisant pour approcher de très beaux poissons). Ainsi, si vous êtes passionné par la performance liée à la longueur des lancers et/ou que vous êtes un spécialiste du casting, cette technique n’est donc pas vraiment faite pour vous.

Il en est de même pour les rivières très larges où le Tenkara n’est pas la technique la mieux adaptée même si il est toujours possible et tout à fait probable de toucher des poissons dans un rayon de 2 à 12 mètres autour de vous.

– La finesse des matériaux utilisés (canne, tresse, bas de ligne) étant au rendez-vous, on ne peut pas exclure des risques de casse et de « perte » de beaux poissons en cas de rush de ces derniers. Ce n’est pas bien grave que la nature ait le dernier mot…

– Comme pour toutes les techniques de pêche à la mouche, le vent lorsqu’il est trop violent, peut gâcher une partie de pêche. Toutefois, il peut également s’avérer être un allié lorsqu’une légère brise que vous auriez dans le dos, permet de soulever votre mouche sans un lancer et de la poser avec beaucoup de délicatesse sur le poste suivant que vous comptiez explorer !

Eric Le Rest

Cet article peut également vous intéresser : http://tenkaraworld.com/72/